4 280/ 1 Personne

Prélude guatémaltèque et fugue balnéaire au Belize

Type: Circuits classiques

Durée: 20 jours /19 nuits


Il est judicieux de profiter d un voyage pour pouvoir visiter plusieurs pays de l Amérique Centrale. Cet itinéraire vous montrera la diversité et la « suite des idées » d un périple qui commence par aller à Antigu, ancienne capitale espagnole, au Guatemala, avant de rejoindre un curieux petit pays à la population extrêmement variée, avec un littoral qui fait face à la 2e barrière de corail du monde, formée de chapelets d îlots aux eaux cristallines : le Belize.

Pour avoir mon prix

Itinéraire de ce circuit sur mesure au Guatémala - Bélize

Antigua - Lac Atitlan - Panajachel - San Juan - Chichicastenango - Lanquin - Semuc Champey - Yaxha - Tikal - Flores - Belize City - Dandriga - South Water Caye -


Déroulement du programme 

Jour 1 :     Paris - Miami

Vol pour Miami. Pas de Services

Jour 2 :     Miami

Pas de Services

Jour 3 :     Miami

Pas de Services

Jour 4 :     Miami

Pas de Services

Jour 5 :     Miami -Guatemala- Antigua

Accueil à l´aéroport de Guatemala et transfert à Antigua (45 min).

Nuit à l´hôtel.

Jour 6 :     Antigua

Journée libre à Antigua, l´ancienne capitale espagnole entre 1543 et 1773 : le "parque central", bordé du Palais des Capitaines généraux (les envoyés de la Couronne), de la cathédrale, de la mairie d´époque coloniale et de la galerie du commerce ; l´église de la Merced et son étonnante façade baroque ; le couvent des Capucines et ses innovations architecturales ; un atelier de taille de jade, pierre semi-précieuse fort prisée à l´époque préhispanique. Cette petite ville est idéale pour flâner dans les rues pavées, et jeter des coups d´œil, par l´entrebâillement des portes cochères, vers les patios fleuris.

Nuit à l´hôtel.

Jour 7 :     Antigua - Lac Atitlan

Prise en charge de la voiture de location. Route sur la panaméricaine à travers les hauts-plateaux vers le lac Atitlán et le village de Panajachel (3h). Arrivée au lac Atitlán, cette immense cuvette d´origine volcanique (caldeira) de 140km2 formée il y a 84.000 ans, et dans laquelle sont apparus 3 volcans (le San Pedro, le Tolimán et l´Atitlán) qui se dessinent à l´horizon au fur et à mesure que l´on descend vers Panajachel, le village principal au nord du lac. Outre la beauté naturelle du site, la découverte, en bateau, à pied ou en véhicule, des nombreux villages des ethnies tzutuhil et cackchiquel qui bordent le lac, en fait un des sites à ne pas manquer dans le pays.

Nuit à l´hôtel.

Jour 8 :     Panajachel - Santiago Atitlan - San Juan - Panajachel

Traversée en bateau du lac vers le village de Santiago Atitlán (45 min). C´est le chef-lieu des mayas tzutuhil où subsistent des cultes ancestraux. Ce village a conservé une forte personnalité, forgée dans l´opposition farouche aux envahisseurs, puis à l´Église catholique dans la persistance de rituels mayas et syncrétiques (le Maximón), puis dans la résistance armée ou passive à la répression militaire des années 1970 à 1990. Les femmes tissent et brodent sur les huipiles et les pantalons masculins des mini-motifs colorés d´animaux du plus bel effet. Continuation en bateau vers la rive ouest du lac et le village de San Juan La Laguna (30 min). Visite du village de San Juan La Laguna, appartenant à l´ethnie tzutuhil. Une association de femmes du village utilise toujours des teintures naturelles (comme la carotte ou encore la noix de coco) pour l´élaboration de certains tissus. Le village est aussi réputé pour ses peintres naïfs, qui exposent leurs tableaux le long des ruelles du village. Retour en bateau vers Panajachel (45 min). Nuit à l´hôtel

Jour 9 :     Panajachel - Chichicastenango - Guatemala

Transfert vers Chichicastenango (1h). Flânerie sur l un des plus beaux marchés indiens de l Amérique Latine. Au-delà des empilements de tout l´artisanat du pays, c´est aussi une débauche de couleurs et d odeurs dans les étals de produits de consommation populaire. Les broderies des huipiles quichés se mêlent aux couleurs des fleurs et des fruits. Ce sont les indiens du pays Cakchiquel qui cultivent une grande part des légumes vendus au marché : pommes de terres, carottes, oignons, choux... Sur les marches de l´église Santo Tomás, couvertes de fumée de copal, les Indiens font leurs dévotions aux divinités mayas.

L´après-midi, route vers Guatemala (3h). Nuit à l´hôtel.

Jour 10 :     Guatemala - Biotope du Quetzal - Lanquin

Départ sur la route dite "de l´Atlantique" d´abord, puis en remontant la vallée aride du rio Motagua, vers le Biotope du Quetzal (2h30). Visite du biotope du Quetzal, l´oiseau national guatémaltèque mais aussi l´oiseau emblématique de la civilisation maya, dont les hauts dignitaires étaient ornés de leurs plumes. Même si les chances d´apercevoir l´oiseau sont faibles, la balade sur les 2 sentiers balisés (1h ou 2h) permet de découvrir une forêt humide d´altitude avec ses fougères arborescentes, épiphytes, orchidées, mousses,...

Continuation à travers la verte vallée du rio Cahabon vers Cobán (1h).

Route à travers les vertes vallées encaissées de la région des "Verapaz" et arrivée au petit village de Lanquin par une piste d´une dizaine de kilomètres (2h de route).

Nuit à l hôtel.

Jour 11 :     Lanquin - Semuc Champey - Candelaria

Continuation par une piste (raide par endroits, 4x4 inclus) qui serpente à travers les plantations de cardamone et de cacao vers le site de Semuc Champey (1h). Situé au coeur de la région des "Verapaz" verdoyante et montagneuse, le site de Semuc Champey est blotti dans une étroite vallée où le rio Cahabon se fraye un passage sous un pont calcaire, dans un grondement spectaculaire. Sur ce pont, les eaux cristallines des versants de la montagne viennent s´écouler en une multitude de petits bassins remplis d´eau cristalline, vert émeraude ou turquoise. C´est un paradis aquatique et une fabuleuse thérapie après des jours de voyage. Retour en 4x4 vers Lanquin et reprise de la voiture pour continuer vers la ville de Cobán (3h), sur les hautes-terres, à 1300m. Descente vers les basses terres par une route sinueuse de la région des "Verapaz" vers Candelaria (2h).

Nuit à l'hôtel.

Jour 12 :     Candelaraia - Yakha

Découverte d´une partie du réseau karstique de Candelaria, dont la longueur totale est de 22 kilomètres. Si l on considère les affluents, les galeries annexes et les réseaux supérieurs, le développement total est estimé à plus de 80 kilomètres. Il s'agit du plus grand réseau souterrain d'Amérique Centrale. Aussi fantastique qu'il puisse être, ce réseau est aussi indissociable du fragile écosystème auquel il appartient et que l´Association des guides locaux tente de préserver. Ces grottes avaient et ont aussi une fonction religieuse : symboles de vie, ce sont des lieux de culte aux divinités de la terre et de la pluie ; mondes souterrains, elles sont le domaine de la mort et de l´au-delà.

Transfert vers Flores (2h30) à travers la plaine calcaire du Petén et continuation vers Yaxhá (1h).

Nuit dans un lodge (dîner compris), à proximité du site de Yaxhá, au bord de la lagune, dans un environnement tropical naturel.

Jour 13 :     Yaxha - Tikal

Visite libre du site de Yaxhá, qui fut découvert en 1904 par l´archéologue Teobert Maler. Yaxhá est un énorme site couvrant plusieurs kilomètres carrés, construite sur le haut d´une crête qui surplombe le lac du même nom (Yaxha signifie "eau verte-bleue"). C´est le troisième site en importance du pays, après Tikal et El Mirador. Plus de 500 structures ont été relevées par les archéologues, entre autres plusieurs temples, pyramides, acropoles et un complexe de pyramides jumelles tel qu´il en existe seulement à Tikal. Seule une partie de ces édifices a été restaurée il y a peu par la coopération allemande, le reste des structures étant enfoui sous la végétation. Peu de villes mayas révèlent, comme Yaxhá, un tel tissu urbain de rues, de ruelles et de trottoirs que l´on emprunte maintenant à travers la forêt, entouré de singes hurleurs. Transfert vers le parc National de Tikal (1h).

Nuit à l´intérieur du parc National de Tikal dans un lodge.

Jour 14 :     Tikal - Flores

Visite libre de Tikal, ce site maya exceptionnel, entouré d´une jungle dont les arbres peuvent atteindre 40 mètres de haut. Outre la beauté des temples et des pyramides (visite du complexe Q, temple IV, monde perdu, temple V, acropoles nord et centre, et "plaza mayor"), la majesté de la forêt, qui abrite des perroquets, des singes hurleurs et d´innombrables oiseaux, offre un cadre magnifique.

Transfert vers Flores (1h). Remise de la voiture de location à Flores.

Nuit dans un hôtel à Florès.

Jour 15 :     Flores - Belize City - Dandriga - South Water Caye

Transfert terrestre (4h) vers le Belize et sa principale ville : Belize City et continuation vers Dangriga (2h). Ancien Honduras britannique, curieux petit pays à la population extrêmement variée, avec un littoral qui fait face à la 2e barrière de corail du monde, formée de chapelets d îlots aux eaux cristallines.

Jour 16 à 18 :    South Water Caye

Nuit à l'hôtel avec petit déjeuner. Journées libres

 

Jour 19 :           Belize City.

Journée libre juqu'au transfert vers Belize City pour envol vers Paris .

Jour 20 :           Paris

Arrivée à Paris.

 

PRIX PAR PERSONNE (sous réserve de disponibilité) : 4280 €

Comprenant: Vols internationaux : avec American Airlines,  hébergement en hôtel 3 étoiles avec petit-déjeuner, les transferts et le transport en bateau et véhicule privé avec chauffeur selon programme,  guides locaux parlant français, les visites mentionnées au programme et les frais d’entrées.

Ne comprenant pas:  les pourboires et dépenses à caractère personnel, les primes d’assurances.

PARIS - MIAMI- GUATEMALA – ANTIGUA - LAC ATITLÁN - PANAJACHEL - SANTIAGO ATITLÁN - SAN JUAN – CHICHICASTENANGO – GUATEMALA - BIOTOPE DU QUETZAL – LANQUIN - SEMUC CHAMPEY – CANDELARIA - YAXHA – TIKAL - FLORES - BELIZE CITY - DANGRIGA - SOUTH WATER CAYE

 

Antigua

Antigua, classée patrimoine de l'humanité  par l'UNESCO pour son immense valeur culturelle ou historique, est située à 1530 mètres d'altitude, entourée de vergers, de plantations et dans un cadre d'une beauté idyllique cerné par les montagnes et les volcans. Antigua est aussi un mélange de culture maya traditionnelle et coloniale. Vous découvrirez au détour des rues pavées, de magnifiques demeures coloniales avec leurs patios fleuris, la Place d’Armes, l'église de las Capuchinas, la Cathédrale métropolitaine, le Palais des capitaines généraux, l'église de la Merced, l'église Santa Clara, l'église de San Francisco...
Elle fut la capitale du Guatemala de 1543 à 1773, date à laquelle un terrible tremblement de terre la dévasta. Figurant parmi les plus anciennes et les plus belles villes d'Amérique, elle a subi pas moins de 16 séismes. Néanmoins, certains bâtiments coloniaux ont résisté. Ne manquez pas la Casa K'ojom, un musée d'instruments de musique et d'objets rituels mayas. La Casa Popende, méticuleusement restaurée, vous donnera une parfaite idée de ce qu'était la vie des notables espagnols au XVIIe siècle. Flânez dans les rues pavées ; les hauts murs et les lourdes portes cachent parfois de magnifiques et vastes demeures coloniales construites autour d'immenses patios. Le dimanche, le Parque Central se transforme en un vaste marché, destiné aux touristes.

 

Livingston

Sur la côte caraïbe, au nord de Puerto Barrios, Livingston, petit port situé à l’embouchure du Rio Dulce sur la baie d’Amatique, n'est accessible que par voie maritime ou fluviale. En débarquant, vous serez surpris de découvrir ces Guatémaltèques noirs parlant aussi bien espagnol que garifuna et, souvent, anglais, on se croit transporté en Afrique. En effet, Livingstone est habité par les Garifunas, population afro-caribéenne. Musique, nonchalance et chaleur sont les principaux attributs du lieu. Si la mer est chaude, les plages sont quasi inexistantes.

Flores

Capitale du département de Petén, Flores est en fait une île du lac Petén Itza, située à très faible distance du rivage. On pourrait croire la ville bâtie voilà une trentaine d'années pour répondre à l'afflux toujours croissant des touristes venus découvrir le Petén et ses mystérieuses cités mayas. Il n'en est rien. Ses origines remontent à l'aube des temps. l'île était connue du temps des Mayas Itza sous le nom de Tayasal. Flores possède beaucoup de charme. Sa situation exceptionnelle au milieu des eaux du lac, ses étroites ruelles bordées de vieilles maisons colorées, son calme, en font un lieu privilégié et particulièrement apprécié des voyageurs.

 

Tikal

Le site archéologique de Tikal est situé dans le parc national au même nom, est l'une des réalisations les plus fantastiques de la civilisation Maya.  Il est composé de plus 3 000 constructions de temples préhispaniques, sanctuaires, plates-formes cérémonielles, autels et stèles. Joyau du Petén, Tikal élève ses immenses pyramides au-dessus de la canopée dans laquelle se balancent les singes hurleurs et nichent perroquets et toucans. Les riches parfums que dégagent la jungle, le calme ambiant et la perception de la vie animale confèrent à ce lieu une atmosphère indicible et une harmonie certaine. Cette ancienne cité maya est établie au milieu du vaste parc national de Tikal, une zone préservée de 575 m2 dans lesquels sont éparpillés des milliers de vestiges. Le centre de la cité occupait environ 16 km2 avec plus de 4 000 édifices. Une dense forêt tropicale sépare les nombreuses plazas dégagées. La visite de l'ensemble des principaux complexes représente au minimum 10 km de marche.  Vous visiterez les zones les plus importantes : la Grande place, l’Acropole centrale, les Acropoles Nord et Sud, la Place des 7 temples. Les plus courageux grimperont jusqu'en haut du temple IV pour embrasser le regard tout le mystère du site.

 

Atitlan

Un des joyaux du Guatemala. Le biologiste Alexander von Humboldt écrivit « c'est le plus beau lac du monde » L'écrivain Aldous Huxley « n'importe qui sera contaminé par ce paysage si beau qu'il délirera » ici on le qualifie modestement d'œuvre d'art de l'artisan suprême. Qu'en dire de plus sinon qu'il mérite que l'on s'y arrête quelques jours ! Ce peut-être le départ de randonnées pédestres ou d'ascension des volcans de San Pedro, Atitlan ou Toliman. Atitlan, ce sont  les villages au bord du lac dont les plus connus sont les villages de Santiago de Atitlan, Santa Catarina Palopo & San Antonio de Palopo. Ces villages, accessibles uniquement en bateau (privé ou regroupé selon le choix) sont situés au fond d'une baie lacustre, sont particulièrement intéressants par les costumes et les étranges coiffes extrêmement colorées portées par les indiennes. C'est un centre artisanal très actif où les femmes tissent de merveilleux Huipiles à rayures pourpres et blanches et des motifs zoomorphes multicolores.

 

Théme

Recevez nos gazettes (une fois par mois environ)

Vous n'avez pas trouvé ce qu'il vous faut? Appelez-nous! +33 1 43 13 29 29
© 1994 - 2018, AN INCENTIVES. NostalAsie-NostaLatina, voyagiste spécialisé, organisateur des voyages sur-mesure en Asie, Asie Centrale, Russie et en Amérique Latine (Amérique Centrale et Amérique du Sud)
DEMANDER UN DEVISLA GAZETTE