2 000/ 1 Personne

Prélude Guatémaltèque et fugue à Coban

Type: Circuits classiques

Durée: 18 jours / 17 nuits


Destination incontournable avec des régions distinctes, des climats variant selon l’endroit et l’époque, une culture intéressante et un puissant héritage Maya.

Pour avoir mon prix

Itinéraire de ce circuit sur mesure au Guatémala

Guatémala City -  Copan - Quirigua - Puerto Barrios - Livingston - Rio Dulce - Flores - Tikal - Flores -  Yaxha - Flores -  Lagune Petexbatún - Aguateca - Candelaria - Coban - Semuc Champey - Coban -  Antigua - Panajachel -Lac Atitlan - Santiago Atitlan - San Juan - Panajachel  - Chichicastenango - Antigua - Pacaya - Antigua - Guatemala City 

 

Déroulement du programme

Jour 1      Guatemala City

Arrivée, transfert à l'hôtel.

Jour 2      Guatemala - Copan

Route à travers la région est du pays vers Copan, au Honduras (4h). L´après-midi, visite des superbes ruines de Copán, joyau du style « baroque maya » : c'est exclusivement dans cette cité que les artistes et les sculpteurs maya ont réalisé des merveilles en haut-relief durant le VIIIº siècle, et notamment les impressionnantes stèles du 13º dignitaire de Copán Nuit à Copán.

Jour 3      Copan - Quirigua - Puerto Barrios - Livingston

Transfert le long de la vallée du río Motagua, le plus important fleuve du pays, vers Quirigua (3h30). Visite du site de Quirigua où se conservent les plus hautes stèles du monde maya. Transfert sur la route de "l´Atlántico" vers Puerto Barrios (1h30), sur la côte caraïbe. Traversée en bateau de la baie d´Amatique vers Livingston (30 min). Arrivée à Livingston, village garifuna de la côte caraïbe, et nuit.

Jour 4      Livingston - Rio Dulce- Flores

Remontée en bateau à moteur du rio Dulce vers le village du même nom (2h30). Navigation entre falaises, mangroves et nature tropicale. Visite du Castillo de San Felipe, forteresse coloniale espagnole. Transfert vers Flores (3h), à travers la plaine calcaire du Petén parsemée de petits villages. Nuit à Flores.

Jour 5      Flores - Tikal- Flores

Départ vers Tikal. Au cœur de la jungle, dans une végétation luxuriante, Tikal est l'un des sites majeurs de la civilisation maya qui fut habité du VIe siècle av. J.-C. au Xe siècle de l'ère chrétienne. Son centre cérémoniel comporte des temples et des palais superbement construits avec vestiges d'habitations disséminés dans la campagne avoisinante. Dans l'après midi transfert a Flores.

 

Jour 6      Flores - Yaxha - Flores - Lagune Petexbatún

Départ vers Yaxha, site archéologiques de la Période Classique situe sur les rivages de la lagune de Yaxhá. Retour à Flores. En début d’après-midi, route en direction de Sayaxché, où vous prendrez un bateau à moteur pour remonter la rivière jusqu'à la lagune Petexbatún (se prononce Pétechbatoune), petite « Amazonie » perdue dans les basses terres du nord, aux paysages encore vierges et sauvages - Installation à votre lodge, situé en pleine végétation tropicale sur les hauteurs de la lagune – Dîner au lodge.

Jour 7      Lagune Petexbatún - Aguateca- Candelaria

Continuation en bateau en serpentant dans les méandres du río Aguateca vers le site du même nom (30 min). Le site maya d´Aguateca est une véritable citadelle défendue naturellement par une faille profonde du socle calcaire et une falaise qui domine le río. Visite du site, qui après une première phase d´occupation au Préclassique Récent, a eu son apogée au Classique Terminal, et dont l´abandon soudain au Xème siècle n´a pas encore été totalement éclairci. Les dernières fouilles ont mis à jour des temples et des stèles sculptées en bas-relief. Retour en bateau vers Sayaxché (2h30) et transfert à travers les plaines du Petén vers Candelaria (1h30)

Jour 8      Candelaria - Coban

Découverte d´une partie du réseau karstique de Candelaria, dont la longueur totale est de 22 kilomètres. Si l’on considère les affluents, les galeries annexes et les réseaux supérieurs, le développement total est estimé à plus de 80 kilomètres. Il s’agit du plus grand réseau souterrain d’Amérique Centrale. Aussi fantastique qu’il puisse être, ce réseau est aussi indissociable du fragile écosystème auquel il appartient et que l´Association des guides locaux tente de préserver. Ces grottes avaient et ont aussi une fonction religieuse : symboles de vie, ce sont des lieux de culte aux divinités de la terre et de la pluie ; mondes souterrains, elles sont le domaine de la mort et de l´au-delà. Remontée vers les hautes-terres et la ville de Cobán (2h) par une route sinueuse à travers les vallées luxuriantes des "Verapaz". Cobán fut fondée en 1538 par Fray Bartolomé de Las Casas, ce prêtre dominicain qui donna son nom à la région et au département : la "Verapaz", la vraie paix, amenée par l´Eglise catholique après avoir soumis les indiens par la bible et non par la force coloniale. La ville est surtout un point de départ pour explorer les environs de ce que l´on appelle le "cœur vert" du Guatemala, où sont cultivés café, cardamome et cacao, notamment

Jour 9      Coban - Semuc Champey - Coban

Route pour Semuc Champey, visite des magnifiques Cuevas au dessus du Rio Cahabon, route pour Coban pour la nuit.

Jour 10     Coban - Biotope du Quetzal - Antigua

Tôt le matin, promenade dans le biotopo del Quetzal pour tenter d'apercevoir l'oiseau mythique des Maya, le Quetzal qui semble se civiliser de plus en plus, car il est maintenant fréquent de le voir. Route vers Antigua.

Jour 11     Antigua

Journée libre en chambre et petit-déjeuner.

Jour 12     Antigua - Lac Atitlan - Panajachel

Transfert en navette touristique vers le lac Atitlán (2h30, transport collectif, pas d´arrêt possible en route) et le village de Panajachel (20 min). Nuit à Panajachel.

Jour 13     Panajachel -Lac Atitlan- Santiago Atitlan - San Juan - Panajachel

Traversée en bateau du lac vers le village de Santiago Atitlán (45 min). Visite de Santiago Atitlán, chef-lieu de l´ethnie tzutuhil, au sud du lac. Continuation en bateau vers la rive ouest du lac et le village de San Juan La Laguna (30 min). Visite du village de San Juan La Laguna, de l´ethnie tzutuhil. Retour en bateau à Panajachel (45 min).

Jour 14     Panajachel - Chichicastenango (jeu-dim) - Antigua

Transfert en regroupé à Chichicastenango. Visite de la ville et de son marché (tous les jeudis et dimanches matin), le plus coloré de Méso Amérique puis visite de l’église de Santo Tomas, datant du XVIè siècle et aux fortes connotations mayas et chrétiennes mélangées ainsi que de Pascual Abaj, hôtel de culte Maya et lieu sacré du village où sont toujours pratiqués les rites mayas ancestraux. Dans l'après midi, route (transport collectif) pour Antigua.

Jour 15     Antigua- Guatemala

Programme 2 pax: Journée libre à Antigua.

Jour 16     Antigua - Pacaya -Antigua

Transfert vers le village de San Francisco de Sales (1h30), au pied du volcan Pacaya. Excursion au volcan Pacaya, l´un des trois volcans actifs du pays. Alternant éruptivité explosive et coulées de lave, le volcan est en activité quasi permanente depuis 1961, lorsqu´il s´est réveillé après 80 ans de repos. Après environ une heure de marche dans la forêt, on atteint le pied du cône, qui s´élève à 2552m. Les roches noirâtres basaltiques qui tapissent les environs du cône contrastent avec la forêt voisine où de nombreux épiphytes décorent les branches. Avec un peu de chance on pourra apercevoir les coulées de lave qui dévalent les pentes du volcan.Route l´après-midi vers Antigua (1h30). Nuit à l´hôtel Casa Santo Domingo 5*, de grand charme. (www.casasantodomingo.com.gt)

Jour 17     Antigua

Journée libre en chambre et petit-déjeuner.

Jour 18     Antigua - Guatemala départ

Transfert à l'aéroport. Envol vers votre prochaine destination.

Ciudad de Guatemala (est)

La capitale, est l'une des plus grandes agglomérations urbaines d'Amérique centrale. Elle s'étend le long d'une chaîne de montagnes érodées et profondément ravinées. La ville, découpée en 15 " zonas ", n'est guère séduisante et l'on s'y rend plus pour des raisons administratives ou pour son rôle de carrefour de communications, que pour son intérêt touristique. Dans la Zona 1, la Plaza Mayor, exemple classique du plan colonial espagnol, est bordée au nord par le palais du Gouvernement et à l'est par la Catedral Metropolitana, massive et austère. Derrière la cathédrale, le Mercado Central vend essentiellement des objets d'artisanat destinés aux touristes. La Zona 10 comporte plusieurs musées, dont le Museo Popol Vuh (art maya et colonial espagnol) et le Museo Ixchel (magnifiques costumes et objets d'art des hauts plateaux). Dans la Zona 13, vous pourrez visiter le Museo Nacional de Arqueología y Etnología (art maya) et le Museo Nacional de Arte Moderno (art guatémaltèque contemporain). C'est dans la Zona Viva que se regroupent les restaurants élégants et les discothèques.

 

Antigua (proche de la capitale)

 Antigua, classée patrimoine de l'humanité par l'UNESCO pour son immense valeur culturelle ou historique, est située à 1530 mètres d'altitude, entourée de vergers, de plantations et dans un cadre d'une beauté idyllique cerné par les montagnes et les volcans. Antigua est aussi un mélange de culture maya traditionnelle et coloniale. Vous découvrirez au détour des rues pavées, de magnifiques demeures coloniales avec leurs patios fleuris, la Place d’Armes, l'église de las Capuchinas, la Cathédrale métropolitaine, le Palais des capitaines généraux, l'église de la Merced, l'église Santa Clara, l'église de San Francisco...
Elle fut la capitale du Guatemala de 1543 à 1773, date à laquelle un terrible tremblement de terre la dévasta. Figurant parmi les plus anciennes et les plus belles villes d'Amérique, elle a subi pas moins de 16 séismes. Néanmoins, certains bâtiments coloniaux ont résisté. Ne manquez pas la Casa K'ojom, un musée d'instruments de musique et d'objets rituels mayas. La Casa Popende, méticuleusement restaurée, vous donnera une parfaite idée de ce qu'était la vie des notables espagnols au XVIIe siècle. Flânez dans les rues pavées ; les hauts murs et les lourdes portes cachent parfois de magnifiques et vastes demeures coloniales construites autour d'immenses patios. Le dimanche, le Parque Central se transforme en un vaste marché, destiné aux touristes.

Livingston

Sur la côte caraïbe, au nord de Puerto Barrios, Livingston, petit port situé à l’embouchure du Rio Dulce sur la baie d’Amatique, n'est accessible que par voie maritime ou fluviale. En débarquant, vous serez surpris de découvrir ces Guatémaltèques noirs parlant aussi bien espagnol que garifuna et, souvent, anglais, on se croit transporté en Afrique. En effet, Livingstone est habité par les Garifunas, population afro-caribéenne. Musique, nonchalance et chaleur sont les principaux attributs du lieu. Si la mer est chaude, les plages sont quasi inexistantes.

Rio Dulce (Baie de l'Amatique) EST

C'est le fleuve tranquille de Rio Dulce qui relie le lac Izabal à la mer des Caraïbes. Vous découvrirez les nombreuses marinas qui abritent de magnifiques voiliers. Vous admirerez l'île aux oiseaux, où logent des nombreuses espèces: cormorans, hérons blanc et gris. Autres curiosités sont encore cette source d'eaux sulfureuses ou cette université et son campus abritant plus de trois cents étudiants en permanence en pleine jungle. Le calme enchanteur du cañon de rio Dulce prévient l'arrivée à Livingston, ville Garifuna à laquelle on n'accède que par bateau.

Flores (NORD), point de départ du Petén dont Tikal et Yaxha

Capitale du département de Petén, Flores est en fait une île du lac Petén Itza, située à très faible distance du rivage. On pourrait croire la ville bâtie voilà une trentaine d'années pour répondre à l'afflux toujours croissant des touristes venus découvrir le Petén et ses mystérieuses cités mayas. Il n'en est rien. Ses origines remontent à l'aube des temps. l'île était connue du temps des Mayas Itza sous le nom de Tayasal. Flores possède beaucoup de charme. Sa situation exceptionnelle au milieu des eaux du lac, ses étroites ruelles bordées de vieilles maisons colorées, son calme, en font un lieu privilégié et particulièrement apprécié des voyageurs.

Tikal (NORD)

Le site archéologique de Tikal est situé dans le parc national au même nom, est l'une des réalisations les plus fantastiques de la civilisation Maya. Il est composé de plus 3 000 constructions de temples préhispaniques, sanctuaires, plates-formes cérémonielles, autels et stèles. Joyau du Petén, Tikal élève ses immenses pyramides au-dessus de la canopée dans laquelle se balancent les singes hurleurs et nichent perroquets et toucans. Les riches parfums que dégagent la jungle, le calme ambiant et la perception de la vie animale confèrent à ce lieu une atmosphère indicible et une harmonie certaine. Cette ancienne cité maya est établie au milieu du vaste parc national de Tikal, une zone préservée de 575 m2 dans lesquels sont éparpillés des milliers de vestiges. Le centre de la cité occupait environ 16 km2 avec plus de 4 000 édifices. Une dense forêt tropicale sépare les nombreuses plazas dégagées. La visite de l'ensemble des principaux complexes représente au minimum 10 km de marche. Vous visiterez les zones les plus importantes : la Grande place, l’Acropole centrale, les Acropoles Nord et Sud, la Place des 7 temples. Les plus courageux grimperont jusqu'en haut du temple IV pour embrasser le regard tout le mystère du site.

Yaxha (depuis Tikal ou Florès)

Un site archéologique d'une valeur exceptionnelle, le seul qui permet de voir l'organisation d'une agglomération Maya dont la population est estimée à 40.000 habitants. Situé à 75 km de Flores (dont une dizaine de kilomètres non asphaltés) sur la direction de Belize, il faut prévoir aussi au moins une journée. Son nom signifie l'Eau Verte. Plus de 500 structures dont le superbe temple N°216 est le plus haut sont partiellement restauré. Dans la lagune de Yaxha on trouve une centaine de crocodiles. Le site sur l'île de Topoxté est aussi dans le même état de conservation.

 

Aguateca

Situé au Sud Ouest de Flores, le site est accessible en 1h de route pour atteindre Sayaxché puis de là, 1h de bateau sur le Rio Chimino ou 2h sur la lagune de Petex Batun selon la saison, de bonnes conditions physiques requises. La rénovation du site a commencé depuis 2000. Moins majestueux que les autres sites, mais entouré par une nature encore plus extraordinaire.

 

ATITLAN (proche de la capitale OUEST)

Un des joyaux du Guatemala. Le biologiste Alexander von Humboldt écrivit « c'est le plus beau lac du monde » L'écrivain Aldous Huxley « n'importe qui sera contaminé par ce paysage si beau qu'il délirera » ici on le qualifie modestement d'œuvre d'art de l'artisan suprême. Qu'en dire de plus sinon qu'il mérite que l'on s'y arrête quelques jours ! Ce peut-être le départ de randonnées pédestres ou d'ascension des volcans de San Pedro, Atitlan ou Toliman. Atitlan, ce sont les villages au bord du lac dont les plus connus sont les villages de Santiago de Atitlan, Santa Catarina Palopo & San Antonio de Palopo. Ces villages, accessibles uniquement en bateau (privé ou regroupé selon le choix) sont situés au fond d'une baie lacustre, sont particulièrement intéressants par les costumes et les étranges coiffes extrêmement colorées portées par les indiennes. C'est un centre artisanal très actif où les femmes tissent de merveilleux Huipiles à rayures pourpres et blanches et des motifs zoomorphes multicolores.

Atitlan: Panajachel

Même si Panajachel est surnommé Gringotenango (la ville des gringos), ne vous privez pas du plaisir de vous y détendre un ou deux jours. Située au bord du lago de Atitlan, ce village à l'atmosphère très "côte d'Azur" vous offrira tout ce qui vous a manqué dans les hauts plateaux : hôtels confortables, bons restaurants, cafés sympathiques avec terrasses où paresser au soleil en observant l'animation de la rue. De plus, le lac est magnifique et vous pourrez explorer les villages alentour, échappant ainsi à la foule des "gringos". Sololá attire les paysans et les artisans des environs le vendredi, jour du marché. Les habitants de Santiago Atitlán, de l'autre côté du lac, célèbrent le culte du Maximón et portent des costumes superbement brodés. A Santa Catarina Palopó, vous verrez les villageoises tisser leurs beaux vêtements et vous explorerez le village, suivi par une marmaille empressée. San Pedro La Laguna est le point de départ pour l'ascension du volcan de San Pedro.

Coban (région CENTRE) 

Capitale des Verapaces, l'autre massif montagneux c'est la ville étape des excursions à Semuc Champey. L'endroit ou les orchidées poussent à l'état sauvage. La ville ou a lieu tout les ans l'élection de la « Miss Indigène », la Rabin Ajau ; Non loin, se trouve le Biotopo d'el Quetzal, parc naturel ou il n'est pas rare d'apercevoir des Quetzals, l'oiseau serpent des Mayas. Symbole du Guatemala.

Vous n'avez pas trouvé ce qu'il vous faut? Appelez-nous! +33 1 43 13 29 29
© 1994 - 2019, AN INCENTIVES. NostalAsie-NostaLatina, voyagiste spécialisé, organisateur des voyages sur-mesure en Asie, Asie Centrale, Russie et en Amérique Latine (Amérique Centrale et Amérique du Sud)
DEMANDER UN DEVISLA GAZETTE