2 740/ 1 Personne

La grande balade guatémaltèque

Type: Circuits classiques

Durée: 14 jours/12 nuits


NostaLatina vous emmène découvrir le Guatemala, pays magnifique. Allez à la rencontre des derniers mayas et de leurs temples lors d' une expédition dans le superbe site archéologique de Tikal. Baladez vous dans la ville d’Antigua, une des plus belles villes d’Amérique Latine, classée au patrimoine de l’Unesco avec ses bâtisses coloniales, ses multiples couleurs et ses majestueux volcans. Flânez dans les diverses marchés qui bordent le lac Atitlan ou partez randonner à travers les divers volcans. Bref, profitez tout simplement de cette magnifique balade guatémaltèque.

Pour avoir mon prix

Itinéraire de ce circuit sur mesure au Guatémala

Antigua - Chichicastenango - Panachanel - Solola - Santa Catarina - Santiago Atitlan - San Juan Guatemala - Copan - Quirigua - Puerto Barrios - Livingston  Rio Dulce - El Remate - Tikal - Flores

 

Déroulement du programme

Jour   1      Paris - Guatemala City - Antigua

Accueil à l´aéroport de Guatemala et transfert à Antigua (45 min).

Jour   2      Antigua

Visite libre d´Antigua, l´ancienne capitale espagnole entre 1543 et 1773 : le "parque central", bordé du Palais des Capitaines généraux (les envoyés de la Couronne), de la cathédrale, de la mairie d´époque coloniale et de la galerie du commerce ; l´église de la Merced et son étonnante façade baroque ; le couvent des Capucines et ses innovations architecturales ; un atelier de taille de jade, pierre semi-précieuse fort prisée à l´époque préhispanique. Cette petite ville est idéale pour flâner dans les rues pavées, et jeter des coups d´œil, par l´entrebâillement des portes cochères, vers les patios fleuris.

Jour   3      Antigua - Chichicastenango - Panachanel

Route sur la panaméricaine à travers les hauts-plateaux vers Chichicastenango (2h30). Flânerie sur l’un des plus beaux marchés indiens de l’Amérique Latine. Au-delà des empilements de tout l´artisanat du pays, c´est aussi une débauche de couleurs et d’odeurs dans les étals de produits de consommation populaire. Les broderies des huipiles quichés se mêlent aux couleurs des fleurs et des fruits. Ce sont les indiens du pays Cakchiquel qui cultivent une grande part des légumes vendus au marché : pommes de terres, carottes, oignons, choux... Sur les marches de l´église Santo Tomás, couvertes de fumée de copal, les Indiens font leurs dévotions aux divinités mayas. L´après-midi, transfert vers le lac Atitlán (1h) et le village de Panachanel. Arrivée au lac Atitlán, cette immense cuvette d´origine volcanique (caldeira) de 140km2 formée il y a 84.000 ans, et dans laquelle sont apparus 3 volcans (le San Pedro, le Tolimán et l´Atitlán) qui se dessinent à l´horizon au fur et à mesure que l´on descend vers Panachanel, le village principal au nord du lac. Outre la beauté naturelle du site, la découverte, en bateau, à pied ou en véhicule, des nombreux villages des ethnies tzutuhil et cackchiquel qui bordent le lac, en fait un des sites à ne pas manquer dans le pays.

Jour   4      Panachanel - Solola - Santa Catarina - Panachanel

Montée vers le village de Sololá (20 min). Visite du marché de Sololá, un des plus authentiques des hautes terres, où s´échangent les produits de la côte pacifique (fruits tropicaux, fruits de mer, etc...) et ceux des hauts-plateaux (légumes, tissus, etc..). Le chef-lieu de l´ethnie cakchiquels est aussi réputé pour la beauté des costumes, aussi bien des femmes que des hommes, qui portent encore fièrement l´habit traditionnel (chapeau à larges bords et veste ornée de motif stylisés). Autour de leur pantalon, richement brodé, ils ceignent leurs reins d´une pièce de laine à carreaux bruns et blancs, destinée à les protéger du froid. Il faut souligner aussi que le village a toujours une mairie maya, à l´entrée de laquelle il y a un petit musée. 
Transfert vers le lac Atitlán et le village de Panajachel (20 min). Visite de Santa Catarina Palopó, sur la rive nord du lac, où les activités agricoles, culture de l´oignon et horticulture irriguée notamment, s´effectuent sur des parcelles minuscules. La pêche, le tressage du jonc (le tul) en nattes ou coussins et l´artisanat constituent les principales activités locales. A San Antonio Palopó, entouré de vergers où l´oignon et l´anis sont cultivés en terrasse, le tissage, d´usage domestique ou revendu sur les marchés touristiques dans tout le pays, est l´une des activités principales. La vue sur le lac depuis la petite église au milieu du village est à ne pas manquer.

Jour   5      Panachanel - Santiago Atitlan- San Juan - Panachanel

Traversée en bateau du lac vers le village de Santiago Atitlán (45 min). C´est le chef-lieu des mayas tzutuhil où subsistent des cultes ancestraux. Ce village a conservé une forte personnalité, forgée dans l´opposition farouche aux envahisseurs, puis à l´Église catholique dans la persistance de rituels mayas et syncrétiques (le Maximón), puis dans la résistance armée ou passive à la répression militaire des années 1970 à 1990. Les femmes tissent et brodent sur les huipiles et les pantalons masculins des mini-motifs colorés d´animaux du plus bel effet. 
Continuation en bateau vers la rive ouest du lac et le village de San Juan La Laguna (30 min). Visite du village de San Juan La Laguna, appartenant à l´ethnie tzutuhil. Une association de femmes du village utilise toujours des teintures naturelles (comme la carotte ou encore la noix de coco) pour l´élaboration de certains tissus. Le village est aussi réputé pour ses peintres naïfs, qui exposent leurs tableaux le long des ruelles du village. 
Retour en bateau vers Panajachel (45 min).

Jour   6      Panachanel - Guatemala - Copan

Départ vers Guatemala (3h). Visite de la carte en relief géante du pays, dans la partie nord de la capitale. Cette maquette, réalisée au début du siècle par des géographes guatémaltèques qui sillonnèrent le pays à cheval pour en relever les détails, est un chef-d´oeuvre unique. Développée en plein air sur 1800m2 (échelle horizontale au 1:10000e et verticale au 1:2000e), elle donne un aperçu saisissant de la topographie mouvementée du pays.

Route à travers la région est du pays vers le site de Copán, au Honduras (4h).

Jour   7      Copan

Découverte des fascinantes ruines de l´ancienne cité de Copán. Visite guidée de ce site de premier plan, réputé pour la qualité de sa sculpture sur pierre, où l´on admire les stèles et les autels les plus finement ouvragés de toute la région maya, in situ ou dans le musée. En particulier les oeuvres magnifiant le roi Dix-Huit Lapin. Ce fut l´un des sites majeurs de l´aire maya du fait de l´activité intellectuelle et artistique qui y prévalut. L´archéologue William Fash opposait Copán, qu´il comparait à Rome, Paris ou Venise, à Tikal, qu´il rapprochait de New York.

Jour   8      Copan - Quirigua - Puerto Barrios - Livingston

Transfert le long de la vallée du río Motagua, le plus important fleuve du pays, vers Quirigua (3h30). Situé dans la basse vallée du Motagua et entouré de plantations de bananes, la ville maya de Quirigua a été fondée au classique ancien et culmina lorsque son roi, Ciel Cauac, captura et mit à mort en 737 le roi rival de Copán, Dix-huit Lapin. Commença alors une période d´apogée pour Quirigua qui dura plus d´un siècle et durant laquelle fut érigée la plus haute stèle du monde maya : la stèle E de 10,66m de haut (qui figure sur les pièces de monnaie de 10 centimes). Plusieurs autres stèles de hauteurs impressionnantes ont été retrouvées, ainsi que des acropoles et d´énormes rochers sculptés, dits zoomorphes, qui peuvent être appréciés en parcourant le joli parc, entouré d´une végétation tropicale luxuriante. 
Transfert sur la route dite de "l´Atlantique" vers Puerto Barrios (1h30). Autrefois le plus grand port d´Amérique centrale, la ville principale de la côte atlantique a conservé sa vocation bananière, mais a dû céder une grande partie de son trafic à Santo Tomás, le port voisin, plus moderne. La ville est surtout le point d´embarquement vers Livingston et pour les excursions en bateau sur la côte caraïbe. 
Traversée en bateau de la baie d´Amatique vers Livingston (30 min). Arrivée à Livingston, une enclave caraïbe sur la baie d'Amatique, qui dégage une indicible sensation de “bout du monde”. Elle est habitée par les Garifunas, descendants des esclaves noirs libérés à Saint-Vincent à la fin du 18ème siècle. Livingston, qui se trouve sur la terre ferme, n´est accessible qu´en bateau depuis Puerto Barrios ou par le río Dulce. Le nom local, la Buga, fait directement référence à la bouche, c´est-à-dire à l´estuaire du río Dulce. Les attractions tournent autour du spectacle de la rue principale, le soir lorsque la brise marine rafraichit l´air ; des rencontres avec les artistes du village; et des promenades en bateau à la découverte de la côte caraïbe et du río Dulce.

Jour   9      Livingston - Rio Dulce - El Remate

Remontée en bateau à moteur du rio Dulce vers le village du même nom (2h30). A l´embouchure, le fleuve s´enferme entre deux parois calcaires abruptes garnies d´une épaisse couche de végétation tropicale. Puis le lit serpente entre les rives plus basses d´où jaillissent des sources d´eau chaude. Le site est aussi un refuge pour de nombreux oiseaux tropicaux qui se réfugient sur les petits îlots couverts de végétation. Le rio s´ouvre ensuite pour former le "golfete", un lac large de 5 à 7km, bordé d´une mangrove de palétuviers, important écosystème en région tropicale. Sur les rives du fleuve du Rio Dulce, nous visiterons le castillo de San Felipe, petit fortin que les Espagnols avaient construit à l´entrée du lac Izabal pour résister aux assauts des pirates, et qui commandait la route commerciale espagnole entre l´Atlantique et Antigua. Détruit à plusieurs reprises, il a été rebâti à des fins touristiques en 1956 combinant des restes d´époques différentes. Il fait maintenant partie d´un petit parc planté de cocotiers où les guatémaltèques viennent passer le dimanche en famille. 
Transfert vers le village de El Remate (4h), à travers la plaine calcaire du Petén parsemée de petits villages. 
Nuit à l´hôtel Posada del Cerro 2*, près du lac Petén Itzá et du biotope du Cerro Cahui, dans un environnement naturel tropical.

Jour   10    El Remate - Tikal - Flores

Transfert vers Tikal (40 min). Visite guidée de Tikal, ce site maya exceptionnel, entouré d´une jungle dont les arbres peuvent atteindre 40 mètres de haut. Outre la beauté des temples et des pyramides (visite du complexe Q, temple IV, monde perdu, temple V, acropoles nord et centre, et "plaza mayor"), la majesté de la forêt, qui abrite des perroquets, des singes hurleurs et d´innombrables oiseaux, offre un cadre magnifique. 
Transfert vers Flores (1h).

Jour   11     Flores - Antigua

Transfert vers l´aéroport de Flores le matin (10 min). Vol sur la compagnie TAG (Transportes Aereos Guatemaltecos) à 8h00 vers Guatemala, arrivée à 8h45. 
Transfert à ANTIGUA, à votre hôtel et journée libre.

Jour   12     Antigua

Journée libre en chambre et petit déjeuner

Jour  13     Antigua - Guatemala - Paris

Départ le matin, transfert à l'aéroport (env. 1h), envol pour Paris via MIAMI (passeport biométrique obligatoire, visa de transit)

Jour 14     Paris

Arrivée à Paris

 

Prix : 2740€/personne, pour un départ en septembre, base double 2 passagers. Budget de vol avec la compagnie American Airlines : 760€

Comprenant: Hébergement en hôtel 3 étoiles avec petit-déjeuner, les transferts et le transport en véhicule privé avec chauffeur selon programme, guides locaux parlant français, les visites mentionnées au programme et les frais d’entrées.

Ne comprenant pas: Les vols internationaux (760€), les pourboires et dépenses à caractère personnel, les primes d’assurances.

Antigua

Antigua, classée patrimoine de l'humanité  par l'UNESCO pour son immense valeur culturelle ou historique, est située à 1530 mètres d'altitude, entourée de vergers, de plantations et dans un cadre d'une beauté idyllique cerné par les montagnes et les volcans. Antigua est aussi un mélange de culture maya traditionnelle et coloniale. Vous découvrirez au détour des rues pavées, de magnifiques demeures coloniales avec leurs patios fleuris, la Place d’Armes, l'église de las Capuchinas, la Cathédrale métropolitaine, le Palais des capitaines généraux, l'église de la Merced, l'église Santa Clara, l'église de San Francisco...
Elle fut la capitale du Guatemala de 1543 à 1773, date à laquelle un terrible tremblement de terre la dévasta. Figurant parmi les plus anciennes et les plus belles villes d'Amérique, elle a subi pas moins de 16 séismes. Néanmoins, certains bâtiments coloniaux ont résisté. Ne manquez pas la Casa K'ojom, un musée d'instruments de musique et d'objets rituels mayas. La Casa Popende, méticuleusement restaurée, vous donnera une parfaite idée de ce qu'était la vie des notables espagnols au XVIIe siècle. Flânez dans les rues pavées ; les hauts murs et les lourdes portes cachent parfois de magnifiques et vastes demeures coloniales construites autour d'immenses patios. Le dimanche, le Parque Central se transforme en un vaste marché, destiné aux touristes.

 

Livingston

Sur la côte caraïbe, au nord de Puerto Barrios, Livingston, petit port situé à l’embouchure du Rio Dulce sur la baie d’Amatique, n'est accessible que par voie maritime ou fluviale. En débarquant, vous serez surpris de découvrir ces Guatémaltèques noirs parlant aussi bien espagnol que garifuna et, souvent, anglais, on se croit transporté en Afrique. En effet, Livingstone est habité par les Garifunas, population afro-caribéenne. Musique, nonchalance et chaleur sont les principaux attributs du lieu. Si la mer est chaude, les plages sont quasi inexistantes.

Flores

Capitale du département de Petén, Flores est en fait une île du lac Petén Itza, située à très faible distance du rivage. On pourrait croire la ville bâtie voilà une trentaine d'années pour répondre à l'afflux toujours croissant des touristes venus découvrir le Petén et ses mystérieuses cités mayas. Il n'en est rien. Ses origines remontent à l'aube des temps. l'île était connue du temps des Mayas Itza sous le nom de Tayasal. Flores possède beaucoup de charme. Sa situation exceptionnelle au milieu des eaux du lac, ses étroites ruelles bordées de vieilles maisons colorées, son calme, en font un lieu privilégié et particulièrement apprécié des voyageurs.

Tikal

Le site archéologique de Tikal est situé dans le parc national au même nom, est l'une des réalisations les plus fantastiques de la civilisation Maya.  Il est composé de plus 3 000 constructions de temples préhispaniques, sanctuaires, plates-formes cérémonielles, autels et stèles. Joyau du Petén, Tikal élève ses immenses pyramides au-dessus de la canopée dans laquelle se balancent les singes hurleurs et nichent perroquets et toucans. Les riches parfums que dégagent la jungle, le calme ambiant et la perception de la vie animale confèrent à ce lieu une atmosphère indicible et une harmonie certaine. Cette ancienne cité maya est établie au milieu du vaste parc national de Tikal, une zone préservée de 575 m2 dans lesquels sont éparpillés des milliers de vestiges. Le centre de la cité occupait environ 16 km2 avec plus de 4 000 édifices. Une dense forêt tropicale sépare les nombreuses plazas dégagées. La visite de l'ensemble des principaux complexes représente au minimum 10 km de marche.  Vous visiterez les zones les plus importantes : la Grande place, l’Acropole centrale, les Acropoles Nord et Sud, la Place des 7 temples. Les plus courageux grimperont jusqu'en haut du temple IV pour embrasser le regard tout le mystère du site.

Atitlan

Un des joyaux du Guatemala. Le biologiste Alexander von Humboldt écrivit « c'est le plus beau lac du monde » L'écrivain Aldous Huxley « n'importe qui sera contaminé par ce paysage si beau qu'il délirera » ici on le qualifie modestement d'œuvre d'art de l'artisan suprême. Qu'en dire de plus sinon qu'il mérite que l'on s'y arrête quelques jours ! Ce peut-être le départ de randonnées pédestres ou d'ascension des volcans de San Pedro, Atitlan ou Toliman. Atitlan, ce sont  les villages au bord du lac dont les plus connus sont les villages de Santiago de Atitlan, Santa Catarina Palopo & San Antonio de Palopo. Ces villages, accessibles uniquement en bateau (privé ou regroupé selon le choix) sont situés au fond d'une baie lacustre, sont particulièrement intéressants par les costumes et les étranges coiffes extrêmement colorées portées par les indiennes. C'est un centre artisanal très actif où les femmes tissent de merveilleux Huipiles à rayures pourpres et blanches et des motifs zoomorphes multicolores.

 

 

Vous n'avez pas trouvé ce qu'il vous faut? Appelez-nous! +33 1 43 13 29 29
© 1994 - 2019, AN INCENTIVES. NostalAsie-NostaLatina, voyagiste spécialisé, organisateur des voyages sur-mesure en Asie, Asie Centrale, Russie et en Amérique Latine (Amérique Centrale et Amérique du Sud)
DEMANDER UN DEVISLA GAZETTE