4 930/ 1 Personne

Prélude Guatémaltèque En Aquarelle

Type: Circuits classiques

Durée: 19 jours /18 nuits


Le prélude Guatémaltèque en Aquarelle est un circuit sur mesure pour découvrir le Guatemala pour la première fois ou si vous n avez pas l habitude de voyager dans ce genre de pays lointains. Ce séjour à la carte vous permettra de découvrir les plus belles régions du Guatemala : en passant par des petites villes de caractère comme Antigua, classée Patrimoine de l Humanité par l UNESCO ou San Juan, et par des sites naturels exceptionnels comme le lac Atitlan ou la jungle à Tikal.

Pour avoir mon prix

Itinéraire de ce circuit sur mesure au Guatémala

Guatémala City - Antigua - Lac Atitlan - Panajachel - Santiago Atitlan - San Juan - Panajachel - Chichicastenango - Quetzaltenango - Almolonga - Zunil - Totonicapan -  Guatémala City - Flores - Sayaxche - Ceibal – Petexbatun - Aguatica - Flores - Tikal - Flores - Rio Dulce - Livingston - Puerto Barrios - Quirigua - Copan - Antigua - Guatemala City 

 

Déroulement du progrmme

Jour 1 :      Paris - Guatemala - Antigua

Accueil à l´aéroport de Guatemala et transfert à Antigua (45 min).

Jour 2 :      Antigua

Journée de visite d'Antigua avec un guide francophone, classée patrimoine de l'humanité  par l'UNESCO pour son immense valeur culturelle ou historique, l´ancienne capitale espagnole entre 1543 et 1773 : le "parque central", bordé du Palais des Capitaines généraux (les envoyés de la Couronne), de la cathédrale, de la mairie d´époque coloniale et de la galerie du commerce ; l´église de la Merced et son étonnante façade baroque ; le couvent des Capucines et ses innovations architecturales ; un atelier de taille de jade, pierre semi-précieuse fort prisée à l´époque préhispanique. Cette petite ville est idéale pour flâner dans les rues pavées, et jeter des coups d´œil, par l´entrebâillement des portes cochères, vers les patios fleuris.

Jour 3 :      Antigua - Solola - Lac Atitlan

Route sur la panaméricaine à travers les hauts-plateaux vers le village de Sololá (2h30). Visite du marché de Sololá, un des plus authentiques des hautes terres, où s´échangent les produits de la côte pacifique (fruits tropicaux, fruits de mer, etc...) et ceux des hauts-plateaux (légumes, tissus, etc..). Le chef-lieu de l´ethnie cakchiquels est aussi réputé pour la beauté des costumes, aussi bien des femmes que des hommes, qui portent encore fièrement l´habit traditionnel (chapeau à larges bords et veste ornée de motifs stylisés). Autour de leur pantalon richement brodé, ils ceignent leurs reins d´une pièce de laine à carreaux bruns et blancs, destinée à les protéger du froid. Il faut souligner aussi que le village a toujours une mairie maya, à l´entrée de laquelle il y a un petit musée.

Transfert vers le lac Atitlán et le village de Panajachel (20 min). Arrivée au lac Atitlán, cette immense cuvette d´origine volcanique (caldeira) de 140km2 formée il y a 84.000 ans, et dans laquelle sont apparus 3 volcans (le San Pedro, le Tolimán et l´Atitlán) qui se dessinent à l´horizon au fur et à mesure que l´on descend vers Panajachel, le village principal au nord du lac. Outre la beauté naturelle du site, la découverte, en bateau, à pied ou en véhicule, des nombreux villages des ethnies tzutuhil et cackchiquel qui bordent le lac, en fait un des sites à ne pas manquer dans le pays.

Jour 4 :      Panajachel - Santiago Atitlan - San Juan - Panajachel

Traversée en bateau du lac vers le village de Santiago Atitlán (45 min). C´est le chef-lieu des mayas tzutuhil où subsistent des cultes ancestraux. Ce village a conservé une forte personnalité, forgée dans l´opposition farouche aux envahisseurs, puis à l´Église catholique dans la persistance de rituels mayas et syncrétiques (le Maximón), puis dans la résistance armée ou passive à la répression militaire des années 1970 à 1990. Les femmes tissent et brodent sur les huipiles et les pantalons masculins des mini-motifs colorés d´animaux du plus bel effet.

Continuation en bateau vers la rive ouest du lac et le village de San Juan La Laguna (30 min). Visite du village de San Juan La Laguna, appartenant à l´ethnie tzutuhil. Une association de femmes du village utilise toujours des teintures naturelles (comme la carotte ou encore la noix de coco) pour l´élaboration de certains tissus. Le village est aussi réputé pour ses peintres naïfs, qui exposent leurs tableaux le long des ruelles du village. Retour en bateau vers Panajachel (45 min).

Jour 5 :      Panajachel - Chichicastenango - Quetzaltenango

Transfert vers Chichicastenango (1h). Flânerie sur l'un des plus beaux marchés indiens de l'Amérique Latine. Au-delà des empilements de tout l´artisanat du pays, c´est aussi une débauche de couleurs et d'odeurs dans les étals de produits de consommation populaire. Les broderies des huipiles quichés se mêlent aux couleurs des fleurs et des fruits. Ce sont les indiens du pays Cakchiquel qui cultivent une grande part des légumes vendus au marché : pommes de terres, carottes, oignons, choux... Sur les marches de l´église Santo Tomás, couvertes de fumée de copal, les Indiens font leurs dévotions aux divinités mayas.

Transfert vers Quetzaltenango (2). Autrefois la 2ème ville du pays (dépassée maintenant par la ville d´Escuintla), "Xelajú" (l´ancien nom quiché) ou "Xela" n´en reste pas moins la première ville indienne du pays. Après la proclamation de l´indépendance en 1821, la ville fut brièvement le siège de l´Etat des Altos, sixième pays de la confédération centraméricaine. Comme en témoigne le drapeau qui flotte toujours sur la place principale et le musée du chemin de fer (construit à l´époque entre la ville et la côte pacifique à la gloire de l´Etat), les "quetzaltecos" ont conservé une fierté de leur glorieux passé. Les principaux monuments sont situés autour du "Parque de Centroamerica" joliment restauré : la cathédrale (qui conserve l´ancienne façade détruite par un tremblement de terre), la mairie, la maison de la culture ou encore le "Pasaje Enriquez" (conçu en 1900 sur le modèle des passages parisiens). La ville est aussi le point de départ pour visiter les villages indiens des alentours.

Jour 6 :      Quetzaltenango - Almolonga - Zunil - Totonicapan

Départ vers les villages d´Almolonga et Zunil, à 20 minutes de la ville. A l´intérieur d´une immense caldeira, les habitants d Almolonga utilisent habilement les sols volcaniques très fertiles et les abondantes ressources hydrauliques pour cultiver d´énormes légumes (carottes, betteraves, choux,...) qui approvisionnent la capitale ainsi que les pays limitrophes comme le Salvador et le Honduras. Le village est aussi réputé pour son église et ses superbes costumes dans les tons jaunes-oranges, notamment les jupes, toujours recouvertes d´un tablier dans cette région. Tout comme son voisin Almolonga, le village de Zunil est un centre important de production de légumes cultivés sur les riches sols volcaniques. Une belle église coloniale domine la plaza central. Les femmes de Zunil portent un magnifique huipil dans les tons mauves et un châle de couleurs très vives. Zunil est aussi réputé pour la dévotion à San Simón, ou Maximón, un saint païen vénéré dans quelques villages du pays uniquement.

Nuit chez l habitant à Totonicapan

Jour 7 :      Toto-Guatemala - Flores

Transfert à l'aéroport de Guatemala city. Envol pour Flores. Arrivée, transfert à l'hôtel.

Jour 8 :      Flores - Sayaxche - Ceibal – Petexbatun

Départ en route puis en bateau pour arriver à Ceibal, un autre site magnifique en pleine jungle, Ceibal. Visite du site

Jour 9 :      Petexbatun- Aguateca - Tikal

Bateau et route pour le site d'Aguateca. Visite du site.

Jour 10 :     Tikal - Flores 

Visite avec guide francophone de Tikal, ce site maya exceptionnel, entouré d´une jungle dont les arbres peuvent atteindre 40 mètres de haut. Outre la beauté des temples et des pyramides (visite du complexe Q, temple IV, monde perdu, temple V, acropoles nord et centre, et "plaza mayor"), la majesté de la forêt, qui abrite des perroquets, des singes hurleurs et d´innombrables oiseaux, offre un cadre magnifique.

Jour 11 :     Flores – Rio Dulce

Route vers Rio Dulce

Balade sur le lac Izabal

Jour 12 :     Rio Dulce - Livingston

Traversée du canyon de Rio Dulce, halte à la source d'eau sulfureuse dans le Rio, visite de l'ile aux oiseaux, du castillo San Felipe. Continuation en bateau pour Livingston, pays des garifunas.

Jour 13 :     Livingston

Journée libre en chambre et petit-déjeuner (excursions possibles dans les environs en bateau).

Jour 14 :     Livingston - Puerto Barrios - Quirigua - Copan (Honduras)

Départ en bateau pour Puerto Barrios, visite en chemin de Quirigua ou vous pourrez voir les plus hauts monolithes du monde Maya, continuation pour Copan (Honduras).

Jour 15 :     Copan – Antigua

Découverte des fascinantes ruines de l´ancienne cité de Copán. Visite avec guide francophone de ce site de premier plan, réputé pour la qualité de sa sculpture sur pierre, où l´on admire les stèles et les autels les plus finement ouvragés de toute la région maya, in situ ou dans le musée. En particulier les œuvres magnifiant le roi Dix-Huit Lapin. Ce fut l´un des sites majeurs de l´aire maya du fait de l´activité intellectuelle et artistique qui y prévalut. L´archéologue William Fash opposait Copan, qu´il comparait à Rome, Paris ou Venise, à Tikal, qu´il rapprochait de New York.

Puis transfert vers Antigua en fin de journée.

Jour 16 :     Antigua 

Excursion au volcan Pacaya

Jour 17 :     Antigua

Journée libre en chambre et petit déjeuner.

Jour 18 :     Antigua - Guatemala - Paris

Transfert à l´aéroport de Guatemala (45 min) et vol international de retour.

Jour 19 :     Paris

Arrivée à Paris.

 

Comprenant: Les vols internationaux, le vol intérieur Guatemala / Flores sur la compagnie TAG (Transportes Aereos Guatemaltecos) ou Avianca, l'hébergement en base chambre double en hôtel standard en formule petit-déjeuner + les repas mentionnés au programme, les transferts d'arrivée et de départ, le transport terrestre et maritime selon programme, les excursions mentionnées en véhicule particulier, les services des guides locaux parlant français ou espagnol selon le programme, les frais des guides et/ou chauffeur selon le cas (hébergement, repas) et du véhicule (essence,  parking…) pendant les déplacements prévus, les taxes gouvernementales, hôtelières et taxes sur les transports, l'assistance de notre correspondant sur place, la garantie des fonds déposés par l'APS de notre agence.

Ne comprenant pas : Les pourboires et dépenses à caractère personnel, les primes d'assurances, les droits d'entrées des sites mentionnés,  les droits d'utilisation d'appareil photographique, audiovisuel sur certains sites, les taxes d'aéroports éventuelles sur place au départ des vols domestiques et internationaux depuis la destination au retour, les Early check-in et late check-out si ce n'est pas précisé dans le programme et les services non mentionnés.

Vols internationaux : avec Air France
PRIX PAR PERSONNE (sous réserve de disponibilité) : 4930€, supplément guide francophone du J2 au J16 : 733€, supplément guide francophone pour l'excursion au volcan Pacaya : 60€.

PARIS - GUATEMALA - ANTIGUA - SOLOLA - LAC ATITLÁN - SAN JUAN – PANAJACHEL - CHICHICASTENANGO – QUETZALTENANGO - ALMOLONGA - ZUNIL – Totonicapan - FLORES – SAYAXCHE – CEIBAL – PETEXBATUN - AGUATECA – TIKAL - RIO DULCE – LIVINGSTON - Puerto Barrios - Quirigua - Copan (Honduras)

 

Antigua

Antigua, classée patrimoine de l'humanité  par l'UNESCO pour son immense valeur culturelle ou historique, est située à 1530 mètres d'altitude, entourée de vergers, de plantations et dans un cadre d'une beauté idyllique cerné par les montagnes et les volcans. Antigua est aussi un mélange de culture maya traditionnelle et coloniale. Vous découvrirez au détour des rues pavées, de magnifiques demeures coloniales avec leurs patios fleuris, la Place d’Armes, l'église de las Capuchinas, la Cathédrale métropolitaine, le Palais des capitaines généraux, l'église de la Merced, l'église Santa Clara, l'église de San Francisco...
Elle fut la capitale du Guatemala de 1543 à 1773, date à laquelle un terrible tremblement de terre la dévasta. Figurant parmi les plus anciennes et les plus belles villes d'Amérique, elle a subi pas moins de 16 séismes. Néanmoins, certains bâtiments coloniaux ont résisté. Ne manquez pas la Casa K'ojom, un musée d'instruments de musique et d'objets rituels mayas. La Casa Popende, méticuleusement restaurée, vous donnera une parfaite idée de ce qu'était la vie des notables espagnols au XVIIe siècle. Flânez dans les rues pavées ; les hauts murs et les lourdes portes cachent parfois de magnifiques et vastes demeures coloniales construites autour d'immenses patios. Le dimanche, le Parque Central se transforme en un vaste marché, destiné aux touristes.

Livingston

Sur la côte caraïbe, au nord de Puerto Barrios, Livingston, petit port situé à l’embouchure du Rio Dulce sur la baie d’Amatique, n'est accessible que par voie maritime ou fluviale. En débarquant, vous serez surpris de découvrir ces Guatémaltèques noirs parlant aussi bien espagnol que garifuna et, souvent, anglais, on se croit transporté en Afrique. En effet, Livingstone est habité par les Garifunas, population afro-caribéenne. Musique, nonchalance et chaleur sont les principaux attributs du lieu. Si la mer est chaude, les plages sont quasi inexistantes.

Flores

Capitale du département de Petén, Flores est en fait une île du lac Petén Itza, située à très faible distance du rivage. On pourrait croire la ville bâtie voilà une trentaine d'années pour répondre à l'afflux toujours croissant des touristes venus découvrir le Petén et ses mystérieuses cités mayas. Il n'en est rien. Ses origines remontent à l'aube des temps. l'île était connue du temps des Mayas Itza sous le nom de Tayasal. Flores possède beaucoup de charme. Sa situation exceptionnelle au milieu des eaux du lac, ses étroites ruelles bordées de vieilles maisons colorées, son calme, en font un lieu privilégié et particulièrement apprécié des voyageurs.

Tikal

Le site archéologique de Tikal est situé dans le parc national au même nom, est l'une des réalisations les plus fantastiques de la civilisation Maya.  Il est composé de plus 3 000 constructions de temples préhispaniques, sanctuaires, plates-formes cérémonielles, autels et stèles. Joyau du Petén, Tikal élève ses immenses pyramides au-dessus de la canopée dans laquelle se balancent les singes hurleurs et nichent perroquets et toucans. Les riches parfums que dégagent la jungle, le calme ambiant et la perception de la vie animale confèrent à ce lieu une atmosphère indicible et une harmonie certaine. Cette ancienne cité maya est établie au milieu du vaste parc national de Tikal, une zone préservée de 575 m2 dans lesquels sont éparpillés des milliers de vestiges. Le centre de la cité occupait environ 16 km2 avec plus de 4 000 édifices. Une dense forêt tropicale sépare les nombreuses plazas dégagées. La visite de l'ensemble des principaux complexes représente au minimum 10 km de marche.  Vous visiterez les zones les plus importantes : la Grande place, l’Acropole centrale, les Acropoles Nord et Sud, la Place des 7 temples. Les plus courageux grimperont jusqu'en haut du temple IV pour embrasser le regard tout le mystère du site.

 

 

Vous n'avez pas trouvé ce qu'il vous faut? Appelez-nous! +33 1 43 13 29 29
© 1994 - 2019, AN INCENTIVES. NostalAsie-NostaLatina, voyagiste spécialisé, organisateur des voyages sur-mesure en Asie, Asie Centrale, Russie et en Amérique Latine (Amérique Centrale et Amérique du Sud)
DEMANDER UN DEVISLA GAZETTE