1 530/ 1 Personne

Duo Ouzbékistan - Turkménistan

Type: Itinéraires hors des sentiers battus

Durée: 15 jours/13 nuits


Vous souhaitez visiter le Caucase ? Vous ne savez pas quel pays choisir ? Avec NostalAsie, combinez deux pays pour visiter à la fois Ouzbékistan et le Turkménistan. Dans la première partie du voyage sur mesure en Ouzbékistan, l'on découvre un pays riche en trésor avec les cités millénaire de Tachkent et Samarkand. Et au milieu du séjour, partez pour un programme à la carte au Turkménistan à la découverte de Nissa et Turkmenabad.

Pour avoir mon prix

Itinéraire de ce circuit sur mesure en Ouzbékistan - Turkménistan

Tachkent - Ourguentch - Khiva - Kounya Ourguentch - Achgabat - Nissa - Achgabat -  Mary - Merv - Turkmenabad - Boukhara - Samarkand - Chakhrissabz - Samarkand - Tachkent

 

Déroulement du programme

Jour   1       Paris -  Tachkent

Envol à destination de Tachkent.

Jour   2       Tachkent - Ourguentch -  Khiva

Arrivée à Tachkent. Connexion pour le vol à destination de Ourguentch. Accueil et transfert à Khiva, installation à l’hôtel. La visite s’effectue à partir de son entrée Ouest la Porte Ata Darvaza, (une des portes, élevées au XIXe s. aux quatre points cardinaux). On suit, l’une des deux artères principales de la ville. On ne s’arrêtera que pour la visite des monuments les plus riches d’art et d’histoire. D’autres, ont été transformés en musées, ateliers de restauration, hôtels ou restaurants. Kounya–Ark («vieille forteresse») 1686-1806. La nécessité d’un palais fortifié s’imposa pendant la période la plus agitée de l’histoire de Khiva, mais la forteresse servit bien vite de résidence au gouverneur. En 1686-1688, on ceintura un grand terrain rectangulaire d’un haut mur.
Kournych-khana (1825), là s’accomplissait le cérémonial des réceptions officielles ; en son centre une petite cour, avec un aïvan (véranda) à deux colonnes dont les murs sont entièrement recouverts de carreaux de majolique peints, exécutés sous le règne du khan Alla-Kouli (1825-1842).

Jour   3       Khiva

Suite des visites à Khiva : Derrière la mosquée Djouma s’élève le monument le plus célèbre de Khiva: le mausolée de Pakhlavan-Makhmoud (1810 - 1825), qui occupe l’emplacement de son atelier de fourreur.
En prenant  la deuxième « grand rue » d’Itchan-Kala, on arrive au Palais d’Alla-Khouli, plus connu sous le nom de Palais Tach Khaouli (« le palais en pierre), datant du XIX siècle, la résidence des khans de Khiva (1838). Devant la medersa du khan Moukhammed-Amin, la plus grande de Khiva (78 x 60 m), se dresse le curieux Kalta-Minor ( minaret court, 1855).
En descendant la rue principale, on trouve sur la droite l’un des plus anciens monuments de Khiva : le mausolée de Sayid Alaouddine, érigé peu de temps après la mort du cheikh en 1303. 
Temps libre pour la dernière promenade et la prise de photos.

Jour   4       Khiva - Chavat - Kounya Ourguentch - Tachaouz - Achgabat

A.M: Départ très matinal pour la frontière ouzbeko-turkmen - Tachaouz (120 km).
Formalités douanières. Continuation de route vers Kounya Ourguentch (110 km).
P.M : L'excursion à Kounya Ourguentch: le mausolée de Fekhetdin Rahzi (XIIe s.), de Nadjm ad-din Kubro (XIVs), passage devant le minaret de Kutlug Timur (XIVè siècle – 62 m de haut) et visite des mausolées de Matkerim Ishan Sultan, Turebek Khanym (XIVè siècle) et de Tekesh, conquérant du Khorezm (XIIIè siècle).
Transfert a Tachaouz. Transfert à l’aéroport de Tachaouz pour le vol du soir sur Achgabat.
Arrivée à Achgabat, capitale du Turkménistan.
Installation à l’hôtel

Jour   5       Achgabat - Nissa - Achgabat

Route vers Nissa (15 km à l’ouest d’Achgabat). 
Visite de l’antique Nicée (Nissa) Vous y verrez les vestiges du palais et d’un curieux temple circulaire. Visites à Achgabat : Mosquée Khozreti Omar, Mosquée de Spirualite, Musée National d'Histoire.

Jour   6       Achgabat - Mary - Merv - Turkmenabad

Envol du matin sur Mary. Transfert à Merv pour les visites. Ville étape de la route de la soie, dominée par les forteresses de Kyz Kala et de Yigit Kala, elle s’orna de somptueux édifices: le mausolée du sultan Sandjar est l’un des plus beaux d’Asie centrale. Retour à Mary. Et route vers Turkmenabad (240 km). Nuit à l'hôtel.

Jour   7      Turkmenabad - frontiere Farab - Boukhara

A.M: Route pour Boukhara à travers les déserts Karakoum (les sables noirs) et Kizilkoum (les sables rouges) (90km). 
Passage de la frontière turkmeno-ouzbek à Farab. Formalités douanières.
A l’arrivée à Boukhara, installation à l’hôtel. Première promenade dans l'ancienne Boukhara.

Jour   8      Boukhara

Journée entière des visites : Médersa d’Ouloug Beg (XV s), Médersa d’Abdoulaziz Khan (XVII s). Ensemble Poi Kalon des XII s et XVe ss. Le marché couvert du XVI s: vous apprécierez ici cette ambiance « persane » qui règne  dans les bazars des tapis, des étoffes …. Visite du marché de la ville, Tchor Minor (quatre minarets), Forteresse Ark (citadelle), résidence fortifiée des Emirs de Boukhara, Ensemble Bolo Khaouz comprend une mosquée (XVIIIs), un minaret (1914-17) et un bassin. Mausolée de Tchachma Ayoub (la source de Job) date des XIVe-XVIe siècles. Mausolée des Samanides (IX s) surnommé "la perle de l'Orient", construit par Ismail Samani pour son père Akhmad, ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d'Asie Centrale. Visite de la maison de l'ancien marchand de peaux d'astrakan Khodjaev ou les visiteurs pourront voir l'interieur des maisons traditionnelles ouzbeks du XIX-debut du XXe s. et les costumes portés à l'époque par des hommes et des femmes boukhariotes. Nuit à l’hôtel.

Jour   9       Boukhara

Suite des visites à Boukhara: Ensemble Liabi-Khaouz (XVI-XVII s) comprenant la médersa et khanaka Nodyr-Divan-Beghi et la médersa Koukeldache construite au XVI-ème siècle. 
Visite du Centre de Développement des Métiers situé au caravansérail Sayfiddin. Les secrets de maîtrise de tels métiers comme : atelier de tissage, sculpture sur bois, ciselure, peinture sur bois, miniature d’Asie Centrale, tapisserie sont passés de père en fils. Cette tradition est vive jusqu’à présent. 
Promenade sous les coupoles marchandes du XVIe s.: Tokki Sarafon, Tokki Telpak Fourouchon, Tokki Zargaron où les artisans (bijoutiers, miniaturistes et les autres) vendent leurs articles. 
Visite du caravansérail Nugay où l’on fabrique des instruments musicaux et de la forge d’un artisan héréditaire.

Visite d’un atelier de fabrication des échecs (Radjab). Mosquée Magoki Attari (XII-XVI s).
Reste de temps libre. Nuit à l’hôtel.

Jour   10     Boukhara

Visites dans les environs de Boukhara:
Au Nord, à 4 km de la ville, l’ensemble du Sitoraï-Mokhi-Khossa fut la résidence secondaire des derniers émirs de Boukhara. Appelé familièrement Palais d’été de l’émir, cet ensemble d’habitations et de salons officiels fut construit par les Russes en 1911 pour le dernier Emir Alim Khan.
Nécropole de Tchor Bakr où se trouve le double tombeau d'Abou Bakhr Saad et d'Abou Bakhr Ahmad, descendants de Mahomet. L'ensemble est composé d'une mosquée, d'un khanakha et d'une médersa. 
La visite du Complexe mémorial de Bahaoutdin Naqchbandi. Le tombeau du saint patron de la ville est un des lieux majeurs de pèlerinage. Trois «Hadj» sur le tombeau de Baha-ad Din sont équivalents à un pèlerinage à la Mecque. 
Apres les visites, temps libre pour la flânerie, la prise des photos et d’éventuels achats.

Jour   11     Boukhara - Samarkand

A.M: Départ par la route pour Samarkand (300 km). En route la visite de Gijdouvan. Visite de l’atelier des céramistes, réputé dans tout l’Ouzbékistan et protégé par l’UNESCO. Cette dynastie d’artisans céramistes travaille suivant une technologie ancestrale en son genre. 
Arrivée et installation a l’hôtel.
Premières visites dans la capitale de l’empire de Tamerlan:
Mausolée Gour Emir (XVe s.) abritant les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, orgueil de Samarkand avec sa superbe coupole côtelée bleue turquoise. On dit: "Si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir la remplacera", Mausolée Rukhobod (XVe s.) (extérieur), 
Observatoire d’Ouloug Beg a été construit au XVe siècle par Oulougbeg, l'un de plus grands astronomes de son temps.

Jour   12     Samarkand

A.M: Journée entière des visites:
Place de Reguistan, la plus belle place d’Asie Centrale, entourée de trois medersas imposantes: médersa d’Oulougbeg (XVe s.), médersas Cher Dor et Tillya Kori(XVIIe s.) ; Mosquée Bibi Khanym (XVe s.). C'est en 1399, au retour de Tamerlan de sa campagne en Inde a décidé la construction de la mosquée, connue aujourd'hui sous le nom de sa femme Bibi Khanym; 
Bazar (marché local) est un des sites les plus animés de la ville.
P.M: Nécropole de Chakhi-Zinda composée de plus de 11 mausolées datant des XI-XIX ss, y compris celui de Kussam-ibn Abbas, cousin du prophète Mahommet. Vue sur le site archéologique d’Afrosiab avec musée de la fondation de la ville. 
Nuit à l’hotel.

Jour   13     Samarkand - Chakhrissabz - Samarkand

Trajet Samarkand-Chakhrisabz-Samarkand en voitures (trois passagers par véhicule) par la très jolie route du col Takhta Karatcha (90 km) d’ou s’ouvre un beau panorama avec de riches paysages sur les montagnes de Zerafchan + arrêt pour la prise des photos.
Arrivée à Chakhrisabz. Visites: Vestiges du palais d’Ak-Sarai. 
Les couleurs qui y prédominent dans les immenses mosaïques sont le bleu, le vert et l’or. Les artisans du Khorezm et d’Azerbaïdjan étaient toujours au travail en 1404 lorsque l’ambassadeur d’Espagne Clavijo franchit, fasciné, une arcade de 40 mètres de long et de 22 mètres de large. Les ruines du portail du palais sont immenses - 30 mètres - et encore couvertes de carreaux de majolique, mais la voûte de vingt-deux mètres d'hauteur n'a pas résisté à l'attraction terrestre.
Mosquée de Kok Goumbaz a été construite par Oulougbeg. Avant rénovation, il ne restait que la coupole intérieure qui avait 22 mètres de hauteur, elle en fait aujourd'hui 36. Elle a donné son nom à la mosquée: Kok Goumbaz signifie "coupole bleue"
Mosquée de Kharzet Imam a pris le nom d'un saint du VIIIe siècle dont Tamerlan aurait rapporté le corps de Bagdad 
Mausolée Gumbazi-Seidan construit par Oulougbeg en 1437 pour sa famille, ce mausolée d'un forme carrée est comme un écho en miniature de la mosquée qui lui fait face. L'intérieur est superbement decoré de fresques géométriques, épigraphiques et florales.
Retour a Samarkand.
Nuit à l’hôtel.

Jour   14     Samarkand - Tachkent

A.M : Départ par la route pour Tachkent (330 km – 5,5 hrs). 
Arrivée et installation a l’hôtel.
P.M : Visite du Complexe Khast-Imam qui se trouve au cœur de vieux Tachkent: la Medersa Barakhan, magnifique monument du XVIe siècle et le centre du grand mufti d’Asie Centrale; la mosquée Tellia Cheikh - principale mosquée du vendredi de la ville avec sa belle bibliothèque ; le mausolée de Kaffal Ach Chachi daté du XVIe siècle ou se trouve la tombe d’un docteur de l’islam, philosophe et poète; Visite de la très belle medersa Koukeldache, construite dans la deuxième moitié du XVI siècle, sous le règne d’Abdulhah Khan II. Visite du Musée des Arts Appliques, l‘ancien palais du diplomate Polovtsev transformé en musée en 1938. Dans les salles d‘exposition sont présentés des “suzanné“ (draps brodés), des “do‘pi“ (calottes brodées), des poteries et des céramiques, des sculptures sur bois, des instruments de musique et des bijoux.

Jour   15     Tachkent - Paris

Visite de métro de Tachkent, le premier d’Asie Centrale dont la particularité est d’avoir eu chacune de ses stations décorées par les plus grands artistes du pays, selon un thème précis : le coton, le poète ouzbek Alicher Navoi etc.
Transfert a l’aéroport pour l’envol sur Paris.

 

Prix : 1530 €/personne, base 4 passagers.

Comprenant: Les vols intérieurs, l’hébergement en hôtel 3 étoiles avec petit-déjeuner, les transferts et le transport en véhicule privé avec chauffeur selon programme, guides locaux parlant français, forfait des services minimums au Turkménistan, taxe touristique d'Ouzbékistan, les visites mentionnées au programme et les frais d’entrées.

Ne comprenant pas: Les vols internationaux (env. 650€), la taxe de frontière turkmène, le  visa, les pourboires et dépenses à caractère personnel, les primes d’assurances.

Boukhara

Considérée comme une des plus anciennes cités d'Asie centrale, Boukhara est célèbre pour ses 360 mosquées (une par rue) et ses minarets. Elle fut, dit-on, sur une colline sacrée utilisée au printemps pour les sacrifices par les zoroastriens et est mentionnée dans l'Avesta, leur livre sacré. Le nom de Boukhara serait une déformation du mot "vihara" qui signifie "monastère" en  sanscrit. Au cours des siècles la ville aura plusieurs noms: Numiykat, Madina-ut-Tudjar ou Fahira. Elle aurait été fondée au XIIIe s. avant notre ère durant la domination des Suyavouchids, près de 1000 ans avant la conquête d'Alexandre.

Samarcand

Samarcande, avec une histoire de 25 siècles, c'est une ville de légendes Occupée successivement par les Grecs,  les Arabes, les Mongols et enfin par les Russes en 1868, c’est surtout Timur, bâtisseur d’un énorme empire dont elle fut la capitale et son fils Ouloug Beg, qui firent la renommée de la cité.. Samarcande était le centre de la Sogdiane. Elle survécue aux multiples invasions, d'Alexandre le Grand, qui a dit : "Tout ce que j'ai entendu dire de la beauté de cette ville est pure vérité" a écrit Alexandre le Grand après la conquête de Samarkand en 329 avant notre ère, "outre cela, elle est encore plus belle que ce que j'ai pu imaginer". Timour le Grand en fit sa capitale, qu'il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande se développa, s'entremêlant au fil des siècles avec celles de l'Iran, de l'Inde, de la Mongolie, de la Chine et de bien d'autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les ouzbeks ne prenant le contrôle de la ville qu'au XVIe s. Samarcande est un véritable «seuil du paradis », un peu mystérieux, une longue invitation au voyage, qui a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie Centrale.

 

Tachkent

Capitale de l’Ouzbékistan, vieille de 2 000 ans, jadis centre de négoce, sa situation au croisement des routes caravanières reliant l’Europe et les Indes éveilla la curiosité de nombreux conquérants (Gengis Khan XIe s.). Elle fut particulièrement détruite lors du dernier séisme de 1966, rénovée récemment. Visite : Complexe Khast-Imam qui se trouve au cœur de vieux Tachkent ; la Medersa Barakhan, magnifique monument du XVIe siècle et siège du grand mufti d’Asie Centrale; la mosquée Tellia Cheikh - principale mosquée du vendredi de la ville avec sa belle bibliothèque; le mausolée de Kaffal Ach Chachi (XVIe siècle) où se trouve la tombe d’un docteur de l’islam, philosophe et poète. Visite de l'ancienne résidence du diplomate russe Polovtsev qui abrite aujourd’hui le musée des arts décoratifs. Tour panoramique: La Place de l'indépendance, le Square Amir Timour, la Place du Théâtre, la Medersa Koukeldache.

Vous n'avez pas trouvé ce qu'il vous faut? Appelez-nous! +33 1 43 13 29 29
© 1994 - 2018, AN INCENTIVES. NostalAsie-NostaLatina, voyagiste spécialisé, organisateur des voyages sur-mesure en Asie, Asie Centrale, Russie et en Amérique Latine (Amérique Centrale et Amérique du Sud)
CONTACTEZ NOUSLA GAZETTE