La fugue Erevan à Goris, par Khor Virap et Noravank

Durée: 2 jours/1 nuit


La route du pèlerinage des sites Unesco en Arménie

Pour avoir mon prix

Itinéraire de ce circuit sur mesure en Arménie

Erevan - Khor Virap - Noravank - Vin d'Areni - Karahunge - Goris - Tatev - Col de Salim - Erevan

 

Déroulement du programme

Jour   1      Erevan - Khor Virap - Noravank- Vin d’Areni - Karahunge - Goris

Visite de l’église Khor-Virap où vous pouvez voir l’endroit même ou S. Grigoire I’ Illuminateur a été emprisonné pendant 13 ans, sans nourriture, étant accusé d’avoir répandu le Christianisme. Khor Virap est une place très sacrée dans la religion chrétienne. Depuis cet endroit on peut admirer la majestueuse montagne biblique Ararat avec ses deux pics recouverts de neige. Les collines sur lesquelles est construite l’église de Khor-Virap était le site de l’ancienne capitale arménienne, la ville d’Artashat, construite par le roi Artashesid 1, le fondateur de la dynastie Artashesid. Visite de l’Usine à vin ‘’Areni’’ dégustation. Récemment à la suite des fouilles fait à Aréni on a découvert les graines de raisin datant 5-6 ème siècle avant J.C. qui a permis de constater que les Arméniens ont été les premiers à s’occuper de la viticulture. Visite du monastère de Noravank (XIII s.). où se trouve le mausolée des princes Orbélians. Ce site est sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Route vers Goris en passant par Karahunge un ancien observatoire datant 5-6 ème siècle avant J.C., plus ancien que Stonehenge en Angleterre. Nuit à l’hôtel de Goris.

Jour   2        Goris - Monastère de Tatev- Col de Selim - Erévan

Visite du monastère de Tatev, l’un des plus importants sites à visiter en Arménie. Au moyen âge il a eu ici une Université dont l’activité a été étroitement liée à celle de Grégoire de Tatev; un grand théologien et savant. Autour il y a des paysages magnifiques. Continuation vers Sévan en passant par le col de Sélim, où l’on s’arrêtera pour voir le Caravansérail fait par Chésar Orbélian. A l’époque c’était un axe de commerce stratégique pour relier le monde arabe et persan au Nord. Retour à Erévan.

Erevan

Erevan est une ville ancienne qui possède son « certificat de naissance » : une inscription cunéiforme gravée dans la pierre sur ordre du roi Argishti Ier en 782 av. J.-C. témoigne que celui-ci fit construire une forteresse militaire pour se défendre des attaques en provenance du nord Caucase et la nomma Erebouni (origine du nom « Erevan »). C'est à cette époque de la puissance urartéenne que la ville se dote de canaux d'irrigation et d'un réservoir. Un siècle plus tard, pour pallier l'abandon d'Erebouni, le roi Rusa II fait édifier quelques kilomètres plus au nord la forteresse de Teishebani. La ville est alors la capitale de la province nord et sert d'entrepôt des produits collectés à titre de redevances avant d'être redirigés vers le centre du royaume, Tushpa. Mais la cité est pillée et incendiée en 590 av. J.-C. par les Mèdes alliés aux Scythes.À la fin de l'époque urartéenne, la dynastie des Ervandounis ou Orontides régnant sur le pays contribue grandement au redressement de la ville. Du VIe au IVe siècle avant J.-C., elle est l'un des principaux centres de la satrapie arménienne de l'empire achéménide.Vous pourrez voir : Matenadaran, le dépôt de l'état de manuscrits avec sa une collection extraordinaire de plus 13.000 livres écrits à la main, le parc commémoratif du Génocide de 1915 et son musée. Vous pourrez découvrir à Vernisage, le marché en plein air où vous pourrez acheter de objets artisanaux arméniens (bois-taillé khachkars (les croix-pierres), articles d'obsidienne, tapis antiques, bijoux, tableaux, etc...).

Monastére de Khor Virap

Le monastére de Khor Virap - Khor Virap (fosse profonde) est un monastère arménien situé dans la région d'Ararat, non loin d'Erevan, la capitale. Il est dominé par le mont Ararat. Moïse de Khorène raconte dans son Histoire de l'Arménie comment le roi Tiridate III d'Arménie pourchassa et persécuta les chrétiens au IVe siècle.  Grégoire l'Illuminateur, fut jeté aux oubliettes (""Virap"") dans une fosse. Il survécut miraculeusement durant treize ans (par ailleurs, ce monastère est surnommé Prison de saint Grégoire ; Khor Virap signifie ""fosse profonde""). Lorsque le roi, après avoir martyrisé Gayanée, Hripsimée et leurs compagnes, tomba malade, Grégoire l'Illuminateur apparut comme seul capable de le soigner. Il guérit le roi et le convertit au christianisme. L'Arménie devient alors le premier pays chrétien. Le catholicos Nersès III Chinanar dit le constructeur fit édifier, au VIIe siècle, une église au-dessus de la fosse.

Goris  

La petite ville pittoresque de Goris a été probablement la première construite avec un plan en damier en Arménie, avec un style régional d'architecture de pierre très pittoresque. Situé le long d'une rivière dans une vallée entourée de montagnes, Goris est la dernière ville importante en Arménie pour les voyageurs en continuant vers le Haut-Karabagh. En ville, il y a une église, un marché, le Musée Alex Bakunts et quelques autres sites mineurs. À la lisière de la ville ont trouve quelques grandes formations rocheuses.

Monastère de Tatev

Pas si loin de Goris (30 km au sud-ouest de Goris), perché sur une falaise haute de 850 mètres se trouve un des magnifiques monastères de l’Arménie Tatevavank. Le monastère de Tatev est  considéré un des plus grands monastères de l’Arménie. Pour rendre au monastère de Tatev on prend souvent le téléphérique sans doute un des plus longs du monde.

Vous n'avez pas trouvé ce qu'il vous faut? Appelez-nous! +33 1 43 13 29 29
© 1994 - 2019, AN INCENTIVES. NostalAsie-NostaLatina, voyagiste spécialisé, organisateur des voyages sur-mesure en Asie, Asie Centrale, Russie et en Amérique Latine (Amérique Centrale et Amérique du Sud)
DEMANDER UN DEVISLA GAZETTE