Voyage au Pérou : Le tricot de Taquile

Pérou   |   21/12/2017   619 vues

Le tricot de Taquile

Voyage au Pérou : Le tricot de Taquile

Sur le lac Titicaca, il y a une île à l’abri du tourisme de masse qui appelle à la tranquillité d’un voyage sur-mesure. Si la gestion de l’île et le travail sont commun, l’art du textile relève lui aussi du travail collectif dans la pure tradition péruvienne. Les habits chatoyants des habitants sont de véritables parures de fils dont la qualité et le renom tisse chaque voyage au Pérou. NostaLatina vous emmène à l’aventure au Pérou sur l’île de Taquile.

A Taquile, le temps semble être comme suspendu. Les habitants perpétuent depuis des générations les mêmes valeurs de travail collectif et de vie communautaire. Ce sont aussi les mêmes vêtements que l’on voit au fil du temps, traduisant le statut social de la personne, l’histoire de la région, les croyances de son peuple … Car bien plus qu’un vêtement, les textiles de Taquile ont un rôle social parmi les habitants. Ouvrez l’œil et regardez bien les pompons qu’arborent les Péruviens, car ils ont une signification ! Si vous croisez un homme qui en porte sur son bonnet et sa ceinture, c’est qu’il est marié. Tout comme les femmes mariés, qui en cousent sur leurs châles.

Il n’est pas rare d’en croiser le long des sentiers de l’île bordés d’arches en pierre, en train de filer la laine sur un fuseau à bois tout en marchant. Le tricot est quant à lui réservé aux hommes, qui tricotent bonnets, écharpes, gants et pulls avant de les revendre à la coopérative. Des métiers à tisser pré hispaniques fixes à pédale sont aussi utilisé pour tisser chullos (bonnets à oreilles) et ceintures. Les motifs sont un subtil mélange de symboles et d’images modernes, sans pour autant nuire aux techniques et styles traditionnels.

Depuis 2008 l’art textile de Taquile est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO au nom de la préservation du style et des techniques traditionnelles de tissage. Pour voir et vivre de plus près cette culture vivante, il est possible de passer la nuit chez l’habitant. N’hésitez pas à demander à NostaLatina, on est là pour ça ! La plupart des Nostaliens passent par le lac Titicaca, voyez par vous-même ce qu’il y a à voir au Pérou sur notre site et sur notre blog !

Cet article a reçu 1 vote / note moyenne: 5
Vous n'avez pas trouvé ce qu'il vous faut? Appelez-nous! +33 1 43 13 29 29
© 1994 - 2019, AN INCENTIVES. NostalAsie-NostaLatina, voyagiste spécialisé, organisateur des voyages sur-mesure en Asie, Asie Centrale, Russie et en Amérique Latine (Amérique Centrale et Amérique du Sud)
DEMANDER UN DEVISLA GAZETTE